Now Reading
Le carnet de voyage de l’Architecte – Berlin

Le carnet de voyage de l’Architecte – Berlin

galerie james simon par chipperfield à berlin

Berlin, ville éclectique aux mille visages. Presque entièrement détruite lors de la deuxième guerre mondiale et en reconstruction depuis les années 1950, Berlin est un laboratoire à ciel ouvert pour les passionnés d’architecture. Son histoire récente avec la chute du mur il y a 30 ans, pose de vraies question sur la manière de réhabiliter et de se réapproprier le patrimoine. Les réalisations modernes jouxtent les chefs d’œuvre classiques. Également, la faible densité de la ville y permet encore aujourd’hui des initiatives urbaines hors du commun

La meilleure adresse de Berlin : celle qui n’est pas dans les guides

Berlin est si vaste et diversifiée. Rares sont ceux qui peuvent affirmer y avoir vu tout ce qu’il y avait à voir. La meilleure adresse donc, c’est la découverte. Enfourcher un vélo et parcourir la ville d’est en ouest en s’offrant les détours dans chaque rue qui nous subjugue. Vous traverserez plusieurs parcs dans lesquelles il fait bon boire une Berliner Pilsner (bière locale) et un Kebab (incontournables, des kiosques en offrent à chaque coin de rue). Se déplacer à vélo, c’est de loin le meilleur moyen d’appréhender la composition de la ville. 

©experiencelife

Pour les amoureux de l’architecture soviétique : Frankfurter Allee

L’une des plus anciennes rues de Berlin, aujourd’hui un bijou de l’architecture soviétique. Démolie pendant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, la reconstruction de la section entre la Strausberger Platz et la Frankfurter Tor commence en 1952. Une allée de 90 mètres de large, bordé de bâtiment de différentes hauteurs avec commerces en rez-de-chaussée et une alternance de place gazonnée. C’est toute une expérience que de voir s’étirer cette voie massive sur environ 1 kilomètre. Le plus beau point de vue : au centre de la voie, à la Frankfurter Tor, en observant le coucher de soleil se refléter sur la Fersehturm (tour de la télévision). 

©visitberlin

Un café insolite avec vue imprenable : Klunkerkranich 

Aux Neukölln Arcades vous êtes invités à prendre l’ascenseur menant aux étages supérieurs du stationnement desservant le centre commercial. Un dernier étage a monté en empruntant la rampe d’accès automobile et vous voilà arrivé au Klunkerkranich. Il s’agit d’un exemple saisissant de l’esthétique Mitmachen (faire ensemble) berlinois. Matériaux de réemploi et bois sont mis à l’honneur pour créer une terrasse et un café. Il s’agit également d’un exemple de détournement d’un tier-lieux en espace de rencontre et d’échange. La vue imprenable sur la ville vaut tout autant que celle au sommet de la Fernsehturm. Le dimanche, il se transforme en marché artisan.

©midium

David Chipperfield & la galerie Am Kupfergraben

L’architecte britannique David Chipperfield dont la renommée est internationale possède un bureau à Berlin. Progressivement, il a réhabilité plusieurs bâtiments de la très emblématique Ile aux musées, classée au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, dont les éléments majeurs Neues Museum et la galerie James-Simon (photo de couverture) qui sert de nouvelle entrée à l’île selon le plan directeur de 1999. Face à cette galerie, on trouve la galerie Am Kupfergraben qui comble une béance qui a subsisté plus de 12 ans après la réunification. Le bâtiment aux lignes minimalistes réagit à son contexte historique immédiat en y faisant référence sans le pasticher. Son gabarit et sa façade viennent tenir le front urbain avoisinant et amorcer la promenade archéologique qui traverse l’île.

© Ute Zscharnt for David Chipperfield Architect

Chacune des interventions de David Chipperfield sur cet île est une réelle leçon d’architecture quant à la posture à adopter dans ce cas de projet, à proximité immédiate de bâtiments historiques : ne pas les imiter ni les reproduire tout en adoptant certains de leurs codes pour mieux les révéler et donner à revoir ce patrimoine que l’on ne regarde plus, d’une façon souvent bien plus décomplexée qu’en France, où respecter rime avec restaurer, préserver.

De l’architecture moderne : le quartier de Hansaviertel

C’est entre les années 1957 et 1961 que se déroule la reconstruction de ce quartier de Berlin, entièrement détruit lors de la Deuxième Guerre mondiale. Ce quartier profite d’un emplacement de choix. Situé au bord de la Spree (ce long fleuve qui traverse la ville d’est en ouest) et du Tiergarten (un parc de 210 hectares), il est facile d’accès. C’est également l’un des quartiers de Berlin les plus densément peuplés (10 808 hab./ km2). Mais le plus remarquable est sans équivoque son architecture résultante d’un concours international. Les plus grands architectes de l’époque ont répondu à la commande : Walter Gropius, Oscar Niemeyer, Pierre Vago, Alvar Aalto, Luciano Baldessari ou Max Taut. Tous se sont pliés aux règles strictes du logement social en vigueur à l’époque. Bonus : traverser le parc Tiergarten en direction nord pour rejoindre la Müller-Breslau Straße afin d’y observer l’un des bâtiments les plus loufoques de Berlin : le réservoir de circulation historique de l’Institut de recherche de l’ingénierie hydraulique et la construction navale par l’architecte Ludwig Leo. 

©findingberlin

Un espace culturel alternatif : Holzmarkt

Rendez-vous maintenant au bord de la Spree sur la Holzmarkt Straße pour y découvrir le Holzmarkt. Situé dans l’arrondissement de Kreuzberg, ces en 2017 qu’est inauguré ce village créatif alternatif. La construction, loin d’être terminée, est prévu s’étaler sur 10 ans. Ce sont les architectes berlinois Nanni Grau et Frank Schönert de l’agence Hütten und Paläste qui ont été choisis afin de concevoir ce concept coopératif dédié à la promotion de l’art et de la culture. Des studios de musique et d’enregistrement permettent aux artistes de travailler sur leurs oeuvres. Artistenhalle offre une plate-forme aux jeunes créateurs indépendants des domaines de l’art, du théâtre et de la danse. On y trouve également une salle de répétition. En outre, la salle des fêtes Säälchen permet d’organiser des événements, des productions, des congrès, des salons et des événements pouvant accueillir jusqu’à 300 invités. Le village couvre également la plupart des besoins quotidiens des résidents et visiteurs. Outre une boulangerie et un magasin d’aliments naturels, on y trouve un coiffeur, des boutiques et des artisans. Même une garderie a été construite sur le site. De plus, le Holzmarkt fait office deux jours par semaine de marché public du quartier

See Also
Kube_bar_resto_restaurant_apres_paris_architecture_lifestyle_branché

©rbb24

Une salle de concert : Funkhaus Berlin

En déambulant le long de la Köpernicker Chaussee, n’ayez crainte si vous vous retrouvez dans une zone hostile et industrielle. C’est bien là que se cache l’une des plus belles salles de concert de Berlin. Située dans ce qui fut à une époque la plus grande structure de radiodiffusion dans le monde. Édifier en 1951 par les forces soviétiques dans le but de rivaliser en notoriété avec les Alliés. En effet, c’est à cette période que l’Est et l’Ouest s’engagent dans une lutte cherchant à déterminer lequel des deux était le plus prospère.Ce fut le célèbre architecte Franz Ehrlich du Bauhaus qui fut choisi pour réaliser ce projet. Déjà à l’époque, le réemploi est au goût du jour. Les halls et les vestibules sont habillés par du calcaire provenant de la chancellerie du Reich précédemment détruite. Les sols des différentes salles sont en marqueterie en vieux bois russe – un matériau très rare. Il va s’en dire qu’il s’agit d’une oeuvre architecturale d’une grande qualité. S’offrir un concert à la Funkhaus est un must lors d’une visite à Berlin ! 

-> Pour en savoir plus sur les plus belles salles de concert dans le monde

©funkhaus

Il ne s’agit donc pas d’une liste exhaustive, mais bien d’un léger survol d’une ville vaste et riche qu’on ne se lasse pas de découvrir. Bon voyage berlinois !

Photo de couverture ©David Chipperfield architect

Alors, partant pour un projet épaulé par un architecte ?

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 Architectes Paris.
All Rights Reserved.

Scroll To Top