Now Reading
Top 10 des salles de concert les plus surprenantes à travers le monde

Top 10 des salles de concert les plus surprenantes à travers le monde

Philarmonie de Hambourg de nuit par Herzog et de Meuron

Les mélomanes rêvent d’assister à un concert ou un spectacle dans une salle de concert à l’acoustique irréprochable. Pourtant l’architecture des opéras et philarmonies de ces dernières décennies peut aussi être des plus remarquables. Pour le plaisir des yeux et des oreilles, voici le top 10 des salles de concert les plus surprenantes à expérimenter au moins une fois dans sa vie.

10 – La plus connue : l’Opéra de Sydney, Australie

L’architecte Danois Jørn Utzon a imaginé ce voilier de granite majestueux qui illumine le port de Sydney de ses coques de béton blanc. Inauguré par la Reine Elisabeth II en 1973, l’ouvrage est aujourd’hui considéré comme le symbole de Sydney et de l’Australie tout entière. Il est même classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Opéra de sydney par utzon
©W.J.

9 – La très controversée Philharmonie de Paris

L’ambitieuse Philharmonie de Paris conçue par Jean Nouvel est reconnue de tous pour son acoustique et sa modularité exceptionnelle. Néanmois, le projet est l’objet de nombreuses polémiques qui dénoncent les dérives budgétaires et l’explosion des délais de travaux. Avec un joli budget initial de 173 millions d’euros, la construction a finalement coûtée plus du double ! Le bâtiment aux 200 000 « oiseaux » d’aluminium et 386 millions d’euros continue de faire briller le parc de la Villette…

Facade en aluminium du philarmonie de paris par jean nouvel
©Beaucardet

8 – Le météorite de Porto : Casa da Música

Cette salle de spectacle dessinée par l’agence d’Architecture Néerlandaise OMA semble tombée du ciel au centre d’une place vide de Porto. Il s’agit d’un bâtiment-objet dont on ne sait si il nous rappelle un bunker ou un diamant. Cet objet de collection singulier est le manifeste du «fuck the context» de l’architecte et théoricien Rem Koolhaas (OMA). Par cette provocation il souhaite promouvoir une architecture qui s’affranchirait de son environnement bâti ou non pour mieux s’affirmer. Toutefois, la Casa da Musica reste un bâtiment on ne peut plus contextuel : les ouvertures viennent cadrer des vues sur les éléments intéressants du paysage pour mieux les exposer. Ainsi, les deux extrémités du grand auditorium en verre ondulé, dévoile la ville en une spectaculaire toile de fond durant les représentations. 

Casa da musica par oma
©Ruault
Salon de la Casa musica par OMA
©Iwan Baan

7 – La gonflée Ark Nova

Ark Nova est la première salle de concert gonflable et itinérante au monde. L’artiste anglais Anish Kapoor et l’architecte japonais Arata Isozaki (nouvellement lauréat du prix Pritzker), ont eu l’idée de concevoir une structure gonflable mobile qui peut être installée partout et pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes pour des performances variées. Cette proposition à la fois poétique et éphémère est destinée à voyager dans toutes les régions du Japon touchées par le tsunami de 2011.

Ark nova par Anish Kapoor et Arata Isozaki
©Iwan Baan

6 – La pointue Philharmonique de Szczecin en Pologne

Imaginée en 2014 par le duo Barozzi et Veigia, cette philharmonie se distingue par une skyline singulière et rayonne par sa façade en verre translucide. Sa toiture et ses formes de pentes découpent des triangles aux pointes acérées et font écho aux bâtiments historiques environnants. Le jour, l’ouvrage est d’un blanc immaculé tandis que la nuit l’éclairage intérieur l’anime d’une intense lueur colorée.

Philarmonie de Szczecin par Barozzi et Veigia
©Hufton+Crow-VIEW/Alamy Banque d’Images

5 – Le « cabanon » modulable : The Shed à New-York

Situé dans l’ouest de Manhattan, The Shed (le cabanon) inauguré en avril dernier, a pour vocation d’être le nouveau temple des arts New Yorkais. Afin d’avoir une programmation très diversifiée et de pouvoir accueillir des événements comme des expositions monumentales aussi bien que de grands concerts, la coque nacrée qui recouvre le bâtiment est placée sur un système de châssis roulant. Un glissement de cette double peau permet de doubler la surface du bâtiment !

The shed à New york de nuit par Scofido par Renfro
©Iwan Baan

4 – Le monolithe de Blaibach, Allemagne

La salle de concert dessinée par l’architecte Peter Haimerl habite un minimaliste cube de béton recouvert de granite. Une inclinaison crée un passage pour guider les visiteurs vers le hall d’entrée. Une fois à l’intérieur, le spectacle est grandiose : des strates de béton brut se chevauchent et sont éclairées par des LED intégrées qui confèrent à l’espace des allures futuristes. 

Salle de concert de Blaibach par Peter Haimerl
©Edward Beierle

3 – Le tentaculaire opéra house de Harbin, Chine

C’est avec curiosité qu’on découvre la réalisation sinueuse et presque organique du cabinet chinois MAB Architects. Elle rassemble deux salles de concert, de 1 600 et 400 places, et surtout une immense esplanade publique. Des représentations en plein air peuvent y avoir lieu, en bordure des marais environnants . Les façades curvilignes recouvertes de panneaux d’aluminium blancs semblent avoir été sculptées par le vent de cette région parfois glaciale du nord de la Chine. 

Opera House de Harbin par MAB Architects
©VCG

2 – L’Opéra-Iceberg d’Oslo

L’Opera d’Oslo conçu par l’agence Snohetta émerge de l’eau, comme si un fjord s’était décroché du paysage. Un jeu de volumes et de toitures inclinées créent à la fois des espaces intérieurs en sous-face (hall, billetterie, restauration,…) et en surface des esplanades publiques où l’on peut se balader librement. Les amateurs d’opéra ne sont donc pas les seuls à pouvoir profiter de ce panorama grandiose sur des fjords qui fpnt face au bâtiment. Trois salles de 1350, 400 et 200 places accueillent les spectateurs. dans une déclinaison de bois nordiques. Quoi de plus chaleureux ?

See Also

opera oslo par snohetta
© Kjetil Andersen

1 – La spectaculaire philharmonie d’Hambourg

Nouvel emblème d’une ville en pleine croissance, l’Elbphilharmonie, se dresse fièrement à plus de 110 mètres au dessus de l’Elbe, à qui elle doit son inspiration marine. Sa toiture en verre dessinée par le duo d’architectes Suisses Herzog & De Meuron reprend avec harmonie le rythme de la houle qui se propage jusqu’au coeur du centre ville de Hambourg. Un ancien entrepôt en brique rouge constitue sa base et accueille aussi un hôtel, des appartements de luxe ainsi qu’une école de musique. Dialogue architectural entre passé et présent réussi !

Il existe de nombreuses similitudes entre l’architecture et la musique, ainsi on peut décrire un bâtiment ou une oeuvre musicale par son rythme, son harmonie, son dynamisme, sa texture ou encore ses proportions. Les salles de concert aspirent à plus de flexibilité pour accueillir une diversité toujours plus riche de performances artistiques. Voici les 10 propositions architecturales singulières qui ont été choisies pour figurer dans ce classement.

Philarmonie de Hambourg par Herzog et de Meuron
©Thies Raetzke
Facade en aluminium philarmonie de paris par jean nouvel
©POOL/AFP / Christian Charisius

Il existe de nombreuses similitudes entre architecture et musique. On peut décrire un bâtiment ou une oeuvre musicale par son rythme, son harmonie, son dynamisme, sa texture ou encore ses proportions. Les salles de concert aspirent à plus de flexibilité pour accueillir une diversité toujours plus riche de performances artistiques.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 Architectes Paris.
All Rights Reserved.

Scroll To Top