friches

La reconversion de friches industrielles : un challenge parisien !

Le projet du Grand Paris Aménagement a pour principal objectif de rendre la vie plus agréable dans la capitale et ses banlieues. L’un des buts est de construire une ville durable. Pour cela, les politiques ont décidé de donner plus de moyens aux acteurs de la ville pour la reconversion des friches industrielles en dépolluant leur sol. Cela permettrait de faire face aux problèmes de logements et d’équipements urbains tout en limitant l’étalement de la ville. Dans cet article, nous vous présentons quelques projets de reconversion de friches ayant déjà été réalisés.

 

Les docks, cité de la mode et du design

Situé sur le quai d’Austerlitz à Paris, ces anciens entrepôts industriels en bord de scène ont été construits en 1907 par Georges Morin-Goustiaux. La rénovation date de 2012 et a été effectuée par le cabinet d’architectes Jakob & MacFarlane. Initialement, le bâtiment était un gros bloc de béton sans décor de façade. Le bâtiment d’origine est conservé et recouvert d’un « Plug Over » donnant au bâtiment un aspect de vaisseau. La Cité de la mode et du design est aujourd’hui un exemple frappant de l’architecture contemporaine et du Paris du XXIème siècle.

friches

friches

frichesPhotos: Jakob & MacFarlane

 

JMO Open Space

Ces bureaux d’entreprises se trouvent à Saint-Ouen, dans un ancien entrepôt industriel. La rénovation des lieux a été effectuée par Fuso Atelier d’Architecture de 2013 à 2015. La faiblesse de lumière naturelle pénétrant à l’intérieur du bâtiment a tout de suite était un challenge pour les architectes. Pour répondre à cette contrainte, ils ont, d’une part, créé des cours intérieures et, d’autre part, fabriqué des petites cabanes en bois où se trouvent des bureaux et salles de réunion. Ces petits espaces sont plus facile à éclairer et, grâce aux cours intérieures, la lumière naturelle parvient mieux dans l’ensemble du bâtiment.

friches

friches

frichesPhotos: Clément Guillaume

 

La Halle aux farines

Ce bâtiment a été construit en 1950 par Denis Honegger. Il servait à l’origine de stockage pour les farines produites par les moulins de Paris. Situé dans le XIIIème arrondissement, la bâtiment appartient aujourd’hui à l’université Paris VII. Il a été rénové entre 2002 et 2004 par l’agence parisienne ANMA. Le bâtiment initial en béton armé a été conservé. Des verrières ont été intégrées à la toiture, assurant le passage de la lumière naturelle dans le bâtiment. Des amphithéâtres ont été glissés à l’intérieur. Une extension en verre et structure métallique a été créée pour accueillir le restaurant universitaire.

friches

friches

frichesPhotos: Stéphane Chalmeau, Gaston François Bergeret et Pierre Antoine

 

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

 

 

La sous-station EDF

Emblématique du XIVème arrondissement et de l’architecture des années 1920, cet édificie était à l’origine une sous-station électrique pour EDF. Le but de l’architecte, Emmanuel Saadi, était de créer un bâtiment de quatre étage qui serait loué à des entreprises. L’installation de photovoltaïques en façade sur les fenêtre existantes redonne sa fonction originale à l’édifice : produire de l’électricité.

friches

friches

frichesPhotos: Nicolas Borel

 

L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine

 

No Comments

Post a Comment