Le retail : quand l’architecture devient un outil de communication !

L’architecture commerciale ou « retail » apparaît à grande échelle dans les années 1970. Avant cela, les belles boutiques étaient réservées aux marques de luxe. Il s’agit de transformer sa boutique pour attirer plus de clientèle. Le but étant d’élaborer une architecture à la fois fonctionnelle et stratégique. Le retail fait le lien entre architecture et économie. Nous vous livrons ici quelques conseils pour vous lancer

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer :

Durant les 30 glorieuses (1945-1975), la mode était à la grande distribution. Il fallait des magasins toujours plus grands avec un très grand nombre de produits. Ce trop plein de choix a fini par créer des angoisses chez les clients qui avaient trop d’attentes et n’étaient finalement satisfaits par rien. Peu à peu, faire les courses est devenu  une corvée. Peu à peu, nous sommes passés d’une société matérialiste et individualiste à une société moderne et post-industrielle où les attentes ont changé. Aujourd’hui, la valeur symbolique et émotionnelle du produit acheté a pris de l’importance et les clients sont en recherche de nouvelles expériences. Les enseignes l’ayant compris, elles se sont mises à transformer leurs magasins.

retail

Les options qui s’offrent à vous :

La première possibilité est de combiner commerce et divertissement lorsque la surface le permet. C’est ce que privilégient beaucoup les grandes surfaces : installer des ateliers pour les enfants et les plus grands, installer un cinéma dans un centre commercial ainsi que des cafés et restaurants etc…

Vous pouvez aussi tenter de marier monde marchand et monde artistique. Cela détourne les clients de l’angoisse de l’hyperchoix en occupant leur vision par un design très artistique. C’est la cas, par exemple, du Centre bourse à Marseille.

Enfin, vous pouvez aussi miser sur l’événementiel en transformant le magasin quelques jours à l’occasion d’un jeu concours, d’une collection inédite etc… Cela séduira très certainement le client sans cesse en quête de nouvelles expériences.

Aujourd’hui, l’expérience a pris plus d’importance que les produits proposés. Les premiers instants dans le magasin sont déterminants : il faut que le design soit utile, utilisable et désirable. 

RETAIL

RETAIL

RETAIL

Photos: Jean-Christophe Chabrière – Lala

Nos astuces :

Vous devrez vous concentrer sur trois sens : la vue, le toucher et l’odorat.

Des études ont prouvé que les consommateurs évitent les angles et étages inférieurs et supérieurs. Placez donc les principaux produits au rez-de-chaussé. Privilégiez aussi le mobilier aux angles arrondis. Augmentez l’intensité lumineuse sur les articles que vous voulez mettre en avant. Enfin, le rouge a une capacité d’activation plus importante que du bleu ou du vert. Il est ainsi judicieux de peindre un des murs en rouge à l’endroit où la nouvelle collection est exposée.

Ensuite, le toucher est aujourd’hui d’une importance primordiale. Au toucher, le client se rend compte que le produit est réel et utilisable immédiatement. Disposez ce que vous vendez sur des tables et non sur des étagères.

Enfin, rendez l’ambiance plus agréable avec des odeurs qui attirent (encens, diffuseurs, pot-pourri etc…). Une odeur différente peu aussi attirer dans un coin particulier du magasin.

retail

A LA UNE

Ce que disent les chiffres

La chambre de commerce et de l’industrie de Lyon a mené une enquête entre 2004 et 2013 auprès des commerçants ayant rénové leur boutique, restaurant ou hôtel. Tout d’abord, 86% d’entre eux font appel à un architecte. Pour la plupart d’entre eux, cela permet plus de créativité, d’originalité et d’innovation ou de cohérence avec le projet. L’appel à un architecte leur assure un travail de grande qualité renvoyant une image forte de leur commerce ! Pour 17% d’entre eux, le projet a coûté moins de 50 000€ et dans 71% des cas, le budget a été respecté. Ensuite, les trois quarts des interrogés ont vu leur chiffre d’affaire augmenter au bout d’un an (et de plus de 20% dans 42% des cas !). Enfin, 92% des commerçant referaient appel à un architecte. Pourquoi pas vous ?
Photos à la une: David Collins Studio

 

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

 

 

 

No Comments

Post a Comment