Japon

Au Japon, on ne badine pas avec l’architecture !

Le Japon est l’un des pays où il y a le plus d’architectes par habitants : 2,5 pour 1000 contre 0,4 en France et 0,33 aux Etats-Unis ! En matière d’architecture, le Japon est un pays innovant et intriguant qui a déjà remporté six fois le prix Pritzker ! Le nombre de constructions augmente, et pourtant, le Japon est un pays en pleine décroissance démographique. Explication d’un phénomène.

Japon

Photos: Iwan Baan – Garden & House

Le Japon est l’un des pays les plus productif en terme d’architecture alors que le nombre d’enfants par femme ne permet pas de renouveler la population. Cela tient d’une différence culturelle avec l’occident. Pour les japonais, une maison n’est pas vue comme un investissement. Elles sont rapidement détruites pour en construire une autre. Le bien se déprécie rapidement, comme une voiture ou un frigo par exemple. Comme les maisons ne restent pas longtemps, les architectes prennent le Japon comme un énorme terrain de jeu où toutes leurs idées sont réalisables. Dans les pays occidentaux, une maison n’étant pas conformes aux normes esthétiques se déprécie rapidement. Au Japon, quelque soit la maison, elle se dépréciera de toutes manières alors autant être excentrique ! De plus, les normes de construction changent en moyenne tous les dix ans, ce qui rend une maison rapidement obsolète ! Enfin, certaines normes occidentales de sécurité visant à limiter les accidents domestiques n’existent pas au Japon. Il n’est pas rare de voir une maison sans fenêtre, sans garde corps aux balcons ou aux escaliers etc…

JAPONPhotos: Suppose Design Office

Ensuite, l’excentricité et le renouvellement fréquent des techniques architecturales au Japon trouve son explication dans deux facteurs. Le premier concerne les normes très strictes sans cesse renouvelées à cause des risques de tremblements de terre et de tsunami. Le Japon est un pays très sujet aux séismes avec environ 5000 tremblements de terre chaque année, dont certains peuvent être très violents et mortels. Le Japon est donc mondialement connu pour son aptitude à sans cesse innover en matière de construction pour faire face à ces dangers. La deuxième explication quant à l’excentricité de l’architecture japonaise tient des religions majoritaires de ce pays (le shintoïsme et le bouddhisme), très éloignées des religions monothéistes de l’occident.

JAPON

Photos: Tezuka Architects

Le Shintoïsme est une religion donnant une importance primordiale à la nature où les kamis, esprits spirituels, se cachent en prenant la forme de la nature elle même (animaux, montagne, arbre etc…). Les amateurs de Miyazaki retrouveront ces croyances, notamment dans le film Princesso Mononoké où certains animaux possédés par des kamis sont élevés au rang de divinité ! Ainsi, l’architecte Ito, gagnant du prix Pritzker en 2014, a confié que la nature était sa plus grande inspiration. On peut aussi donner l’exemple de la Garden & House de Ryue Nishizawa. Certains architectes japonais s’inspirent de formes et de couleurs qu’ils voient dans la nature pour leurs réalisations : il faut que les kamis s’y sentent bien ! Le Bouddhisme quant à lui met en avant la sérénité et l’apaisement. L’architecture inspirée par cette religion doit créer un espace « zen » où la simplicité, le blanc et le vide sont mis en avant.

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

Complex House
Photos: Tomohiro Hata Architects & Associates. L’architecte a gagné le 2011 World Architecture News House of the Year grâce à cette maison. 
JAPON
JAPON

Photos: Iwan Baan

Certains architectes japonais maîtrisant parfaitement ces codes esthétiques ont fait le pari de faire absolument tout le contraire ! C’est le cas par exemple de Arakawa et Madeline Gins. Leur architecture fait en sorte que les espaces soient dangereux voir impraticables et que les couleurs attirent l’oeil. Leur Bioscleave House a même été interdite d’accès aux enfants !
 JAPON

Photos: Dimitris Yeros

Ces dernières années, certaines agences immobilières se sont engagées dans un travail de promotion des maisons jugées « bizarres ». Ainsi, Izuyama company a par exemple offert dix ans de burgers gratuits pour la famille qui achètera une des maisons en vente. La promotion n’est valable que si toute la famille dîne dans leur restaurant, ce qui, pour l’entreprise, permettra aussi de renforcer les liens familiaux dans un pays où seulement 16% de la population dîne en famille !  A quand une grève générale pour avoir la même chose en France ? L’agence Itm nlab a quant à elle organisé un concours de résolutions d’énigmes dont l’un des gagnants, tiré au sort, obtiendrait 50% sur le prix des maisons concernées.

L’architecture au Japon, on l’a bien compris, est une affaire de société. Et ça ne rigole pas !

 

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

No Comments

Post a Comment